TELECRAN - INTERVIEW DER WOCHE

Neuer Ärger für Grenzgänger

„Die Geduld der Kunden wird strapaziert“

Grenzgänger aus Frankreich müssen ab dem 15. Dezember in Thionville den Zug wechseln, weil die SNCF nicht rechtzeitig all ihre Triebwagen mit einem neuen Sicherheitssystem ausgestattet hat. Ein Interview mit Paul Gries, Präsident der Transportgewerkschaft FCPT, über erschwerte
Reisebedingungen für Pendler.

Invité vum 100komma7 den 25 november 2019 - MYLÈNE BIANCHY

Mir froen d'Presidentin vun der Eisebunnergewerkschaft Syprolux op kleng Gewerkschaften eng Zukunft hunn. Donieft geet rieds iwwer de geplangte gratis ëffentlechen Transport an iwwer d'Erausfuerderungen déi dëse fir d'CFL-Mataarbechter mat sech bréngt.

PAPERJAM - Syprolux trouve la gratuité des transports prématurée

Syprolux trouve la gratuité des transports publics prématurée, a indiqué sa présidente, Mylène Bianchy, samedi. Le catalogue des problèmes s’allonge.

La Fédération chrétienne du personnel des transports (Syprolux) n’y va pas au rythme d’un tortillard rempli de frontaliers français entre Thionville et Bettembourg lorsqu’il s’agit de critiquer la gratuité à venir des transports publics au Luxembourg. Sa présidente, Mylène Bianchy, a appuyé des deux jambes sur le frein pour que la gratuité ne commence pas le 1er mars.

Comment la question de la tarification de ceux qui passent la frontière sera-t-elle réglée? Est-ce que les frontaliers ne vont pas essayer de bénéficier de la gratuité totale en venant se garer au Luxembourg, où il n’y a pas de Park & Ride de ce côté de la frontière? Comment vont réagir les contrôleurs quand un client se comportera mal? Un ticket ne pourra plus être vendu à bord. Le train devra s’arrêter jusqu’à ce que la police arrive. Est-ce qu’il y aura assez de matériel, au 1er mars, pour transporter plus de clients, ou bien les conducteurs devront-ils conduire des trains trop remplis? Sachant que des clients pourront s’offrir un abonnement de première classe à 660 euros à l’année, auront-ils droit à un bus de substitution de première classe? Ce ne sont que quelques-unes des questions que se posent les personnels des transports, selon nos confrères de RTL.

Dès l’annonce du ministre de la Mobilité, alors ministre des Transports, François Bausch , le syndicat s’était interrogé sur l’avenir des contrôleurs dans un univers où les transports seraient gratuits.

1234